JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Le magazine en ligne d’Employés Suisse

Vivre durablement : que pouvons-nous faire au plan individuel ?

Vivre durablement, c’est plus qu’une mode. Nous sommes quotidiennement confrontés à des images dans les médias nous montrant que nous devons changer nos habitudes de consommateurs sur le long terme.

L’énorme quantité de déchets plastiques dans les océans, la fonte des pôles, la disparition des forêts équatoriales ou encore le changement climatique sont au cœur des discussions. Ces situations et beaucoup d’autres causés par nous, êtres humains, et qui engendrent des anomalies sur notre planète doivent nous faire plus que réfléchir.

Que pouvons-nous faire en tant qu’individu pour vivre durablement ? Nous avons listé ci-dessous 25 recommandations pour que vous puissiez organiser votre quotidien durablement.

  1. Achetez vos denrées alimentaires consciemment et privilégiez les légumes et fruits régionaux et de saison. Lors de vos achats, veillez à ce que les fruits et les légumes ne soient pas emballés dans du plastique. Renoncez aux fruits et légumes exotiques qui parcourent un long voyage en avion ou bateau.
  2. Diminuez votre consommation de viande. L’élevage d’animaux est particulièrement polluant et nécessite beaucoup de ressources. De plus, il engendre des émissions de gaz à effet de serre clairement plus importantes que la culture de produits alimentaires végétaux.
  3. Réduisez vos déchets plastiques en utilisant votre propre contenant, par exemple pour votre café à l’emporter. Chaque année, la part des déchets augmente, car de plus en plus de personnes consomment à l’emporter au lieu de cuisiner. Rien qu’en Allemagne, 2,3 milliards de gobelets à café à usage unique sont utilisés, ce qui cause un problème conséquent de déchets. Ce sont en effet 40 000 tonnes par année de déchets qui sont ainsi produits selon un calcul de 2017 réalisé par la fondation allemande pour l’environnement Umwelthilfe.
  4. Les produits à usages multiples sont mieux que les usages uniques. Par exemples, les bouteilles multi-usages peuvent être remplies jusqu’à 50 fois avant d’être recyclées.
  5. Diminuez vos voyages en avion. Déplacez-vous en transports publics ou mettez en place un co-voiturage. Savez-vous qu’avec un vol aller-retour de la Suisse à la Nouvelle-Zélande vous occasionnez une charge sur le climat équivalente à celle produite par un Suisse moyen au quotidien durant huit mois (y compromis logement, déplacements, nourriture, etc.).
  6. Lors de l’achat de votre prochaine voiture, prenez garde à sa consommation. Les véhicules électriques peuvent également diminuer la production de CO2. Toutefois, ils ne sont respectueux de l’environnement que s’ils ne sont pas trop grands et utilisent du courant renouvelable.
  7. A la maison, veillez à éteindre les lumières dont vous n’avez pas besoin sur le moment et utilisez des blocs multiprises que vous pouvez éteindre, ceci afin qu’aucun appareil ne reste en mode stand-by et utilise inutilement du courant.
  8. Veillez lors de l’achat d’appareils ménagers et électriques à ce qu’ils ne consomment pas trop de courant. Sur www.topten.ch, vous trouverez des appareils recommandés au niveau écologique. La plate-forme établie en Suisse recense des produits qui présentent la plus faible consommation d’électricité et ont le moins d’impact sur l’environnement.
  9. Laissez sécher vos cheveux à l’air, vous économisez ainsi du courant et c’est également plus sain pour vos cheveux.
  10. Renoncez aux factures papier et privilégiez les paiements en ligne ou mobile.
  11. Réduisez l’impression de documents. Enregistrez-les plutôt sur votre ordinateur.
  12. Ne chauffez pas plus que nécessaire en hiver. Ne placez pas de meubles devant un radiateur ou un chauffage.
  13. Utilisez du courant issu des énergies renouvelables
  14. Lavez votre linge si possible à 30-40 degrés et renoncez au prélavage. Veillez à ce que le compartiment pour le produit de lavage ne soit qu’à moitié rempli.
  15. Suspendez votre lessive au lieu d’utiliser un sèche-linge.
  16. Ne prenez pas une douche plus longue que nécessaire et renoncez aux bains. Des pommes de douche modernes et des régulateurs de débit diminuent la consommation d’eau de 25 à 9 litres par minute. Lorsque vous vous savonnez, vous brossez les dents et vous rasez, fermez le robinet. La chasse d’eau devrait disposer d’un système d’arrêt.
  17. Si vous achetez du poisson, veillez à ce qu’il soit issu de la pêche durable grâce au label MSC (Marine Stewardwship Council).
  18. Renoncez à préchauffer votre four à moins que vous deviez atteindre une température exacte. Mettez plutôt directement votre plat au four.
  19. Cuisinez avec un couvercle, le temps de cuisson est ainsi réduit.
  20. Mettez directement au réfrigérateur les restes de votre repas pour empêcher qu’ils ne se gâtent et que vous deviez les jeter inutilement à la poubelle.
  21. Les denrées alimentaires avec une date de préférence de consommation (pas ceux avec une date limite de consommation) peuvent être sans hésitation consommées au-delà de la date inscrite.
  22. Utilisez un compost pour les déchets alimentaires.
  23. Triez vos déchets.
  24. Habillez-vous avec conscience. Lors de l’achat de vêtements et de chaussures, veillez à ce que le fabricant produise éthiquement et renonce par exemple à des produits chimiques toxiques lors de la coloration des textiles. Veillez également aux labels suivants : GOTS (Global Organic Textile Standard), Fairtrade, bluesign ou La Fleur de l’Union européenne. L’institut Öko a publié une liste de fabricants proposant un assortiment d’habits en coton bio. En outre, réfléchissez si vous avez réellement besoin du vêtement que vous souhaitez acheter. Les habits de seconde main sont une alternative écologique.
  25. On peut également épargner et investir durablement. Les banques alternatives sont gérées selon des critères sociaux et écologiques strictes. Ainsi, dans les obligations d’Etat, les droits de l’Homme et civiques sont pris en considération et les titres d’entreprises qui travaillent dans l’arment sont refusés. Sur le site du WWF, vous trouverez une brochure d’informations à ce sujet.

Ariane Modaressi

Vendredi, 28. Sept. 2018

retour à la vue d'ensemble

Partager:

«Pour la production d’un kilo de bœuf, 15,4 kilo de CO2 sont produits, pour un kilo de lentilles, ce n’est que 0,7 kilo de CO2.»
«En Suisse, environ 300 grammes d’aliments consommables par personne sont jetés chaque jour à la poubelle. Cela correspond presque à un repas complet. Les ménages privés produisent le plus de déchets alimentaires.»