JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Le magazine en ligne d’Employés Suisse

A la découverte de la « Grande Dame » de l’art digital

A 95 ans, l’artiste Vera Molnar continue à explorer la relation homme-machine dans ses œuvres. Découvrez son passionnant travail jusqu’au 9 février 2020 au Musée d’Art digital de Zurich.

Crédits photo: "Galerie La Ligne" Crédits photo: "Galerie La Ligne"

ancez les dés et partez à la découverte des œuvres de la « Grande Dame » Vera Molnar. C’est le hasard qui vous guidera d’un dessin au plotter à un autre, en passant par un collage et une gouache. L’aléatoire, Vera Molnar joue avec. Pionnière de l’art digital, elle utilise l’ordinateur pour, grâce à l’aléatoire, ouvrir le spectre, comme par exemple dans son œuvre (Dés)Ordres. (Dés)Ordres, ce sont 11 dessins composés d’une série de 25 carrés concentriques avec un nombre initial total de 250 par « job ». Dans cette série de carrés, Vera Molnar a cherché à créer un mouvement et, pour y arriver, elle en supprime quelques-uns, ou plutôt elle laisse la machine, le générateur de hasard, en supprimer de manière aléatoire. L’artiste ne détermine que le cadre, 1 à 8 carrées peuvent être supprimés par dessin : un résultat intriguant entre structure et déstructure, entre ordre et désordre.

Un travail exploratoire

Ce hasard avec lequel Vera Molnar joue, Christian Etter et Caroline Hirt, co-directeur et co-directrice du Musée d’Art digital de Zurich (MuDA), ont voulu pleinement l’intégrer dans l’exposition. C’est pourquoi les visiteurs sont invités à lancer des dés et à visiter l’exposition selon leurs résultats, et même à se retrouver deux fois, trois fois devant la même œuvre lorsque les dés donnent à nouveau le même résultat. Se retrouver à plusieurs reprises devant une même œuvre de Vera Molnar est aussi l’occasion de se plonger plus en détail dans son travail et de découvrir qu’il n’est pas une simple série de traits et de carrés abstraits.

machine molnarEn effet, Vera Molnar ne prend pas simplement ce qu’il ressort de l’ordinateur. Elle sélectionne et explore les possibilités. La lecture de son bien le plus précieux, ses journaux intimes qu’elle tient depuis 1976, permettent encore mieux de saisir la façon de travailler de la « Grande Dame ». L’itération y est au cœur, c’est pourquoi Vera Molnar travaille et retravaille sur certaines œuvres durant plusieurs années, comme par exemple la courbe Sainte-Victoire. L’artiste a réalisé une série d’œuvres sur la courbe de cette montagne du Sud de la France qui l’a marquée. La première de ces courbes dates de 1986 et la dernière de 2019 réalisée en collaboration avec un jeune artiste Joanie Lemercier.

Une invitation à bousculer nos perceptions

Parallèles-B, un acrylique sur toile, est également une œuvre que Vera Molnar a réalisé sur plusieurs années de 1985 à 2013. Parallèles-B, une série de lignes verticales noires et blanches, est toutefois bien plus qu’un exemple de l’exploration itérative de Vera Molnar. Cette œuvre joue avec nos sens et nos perceptions. « Vera Molnar est une femme incroyable, malicieuse qui aime jouer avec les sensations et les chiffres », explique Caroline Hirt. Elle invite aussi le visiteur à résoudre des énigmes mathématiques, ajoute la co-directrice du MuDA. Lorsqu’on entend Caroline Hirt parler de Vera Molnar, on se demande pourquoi le MuDA ne l’a pas exposé plus tôt, tout simplement parce que l’algorithme ne l’a pas voulu. Le musée indépendant a en effet créé un algorithme qui sélectionne les artistes exposés.

36 carres Vera Molnar

Au lieu de rester cloué devant votre ordinateur sur Internet avec des algorithmes qui scrutent votre comportement, venez découvrir comment une femme de 95 ans née en Hongrie et passée par les Beaux-Arts collabore avec les algorithmes et crée des œuvres sortant du cadre.

Virginie Jaquet

Lundi, 28. Oct. 2019

retour à la vue d'ensemble

Partager:

Museum of Digital Art (MuDA)

Ouvert en 2016, le MuDA est un petit musée dédié à l’art digital. A travers des expositions temporaires, il explore les connexions entre les algorithmes, les données et la société.

Le MuDA organise également des workshops et ateliers durant lesquels petits et grands peuvent mettre en pratique leur créativité et se familiariser avec les algorithmes et la programmation.