JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Le magazine en ligne d’Employés Suisse

Quel type d’employé-e êtes-vous ?

Connaissez-vous votre style de travail ? Et comment votre chef et les membres de votre équipe travaillent au quotidien ? Pas précisément ? Lisez cet article pour en savoir plus. Il vous aidera aussi à mieux mettre en valeur vos points forts et à mieux travailler avec les autres.

Lors de la réunion pour un projet, une fois encore, personne n’arrive à se mettre d’accord. Sandra, la responsable du département, veut aller de l'avant et fixe sans équivoque l'objectif de lancer la nouvelle application innovante mercredi prochain. Pour Benjamin, le programmeur, beaucoup trop de détails ne sont pas encore réglés, il ne veut pas risquer un crash. Valérie, responsable du graphisme, n'a toujours pas créé la visualisation promise, mais apporte avec enthousiasme trois nouvelles idées. Otto comprend chaque demande et dit juste qu’il manque encore des données pour pouvoir terminer la documentation. Vous êtes chef-fe de projet et vous vous arrachez les cheveux.

Votre défi, c'est que dans ce projet, vous avez affaire à des personnes de types très différents, avec des méthodes de travail différentes. Comment allez-vous faire pour que tout soit cohérent et que le projet soit terminé avec succès mercredi prochain ?

Dans une telle situation, qui est d'ailleurs tout à fait normale et quotidienne dans la vie professionnelle, il est utile de savoir deux choses : de quelle manière vous et les membres de votre équipe travaillez. En le sachant, vous pouvez mettre en avant vos points forts, utiliser les points forts des membres de votre équipe et surmonter les obstacles.

Des systématiques très différentes

Essayons de dresser une typologie des membres de votre équipe. Sandra, responsable du département, est une femme d'action. Elle veut que le projet soit mis en œuvre de manière efficace. Pour Benjamin, chaque détail doit être connu et pris en compte. Tout doit être parfaitement pensé pour que l'application fonctionne correctement à la fin. Valérie veut que l'on reconnaisse l'effort créatif fait pour le nouveau produit et que les utilisateurs et utilisatrices potentiels soient enthousiasmés de l’utiliser. Otto est le créateur silencieux et constant qui ne veut se fâcher avec personne. Et vous, quel type êtes-vous ?

Si l'on cherche sur Internet des systématiques de travail, ou des types de travailleurs/travailleuses, on tombe sur les systématiques les plus diverses. Toutes les systématiques ne sont pas sérieuses et utilisables. Par exemple les types comme « le soleil », « Dr. Malin »" ou « L’énergumène » sont des classifications très clichées qui font plus de mal que de bien si l'on classe ses collègues de travail ainsi.

Il existe des approches plus sérieuses qui remontent à l'époque de la Grèce antique. La théorie des tempéraments ou des humeurs perdure jusqu'à l'époque moderne et a continuellement évolué. Notamment par Rudolf Steiner, le fondateur de l'anthroposophie. Elle distingue les tempéraments sanguins (élément air), colériques (feu), mélancoliques (terre) et flegmatiques (eau). Dans le monde du travail moderne, des modèles modernisés sont bien entendu appliqués.

De la personne chaotique à l'analyste

On trouve souvent sur Internet des typologies pouvant être déduites de certains traits de caractère des personnes - souvent associées à un test d'auto-évaluation. Il en résulte des types de travailleurs comme l’organisé, le chaotique, celui qui prend les choses à bras-le-corps, le sceptique, le perfectionniste, le bricoleur, le sensible, l’incertain, l’imposteur, le râleur, le planificateur, le faiseur, le minimaliste. L'utilité de telles classifications est limitée, car elles contiennent des clichés et des termes partiellement négatifs sont utilisés. La personne est réduite à un seul trait de caractère dominant.

Une typologie comme celle proposé par le magazine d'affaires förderland (uniquement disponible en allemand), est plus efficace. Les types « spécialiste », « orienté vers un objectif », « pragmatique », « avec l’esprit d’équipe », « individualiste », « analyste », « leader » et « coordinateur » sont immédiatement compréhensibles. Il est évident que le spécialiste peut apporter beaucoup dans son domaine, mais pas dans d'autres. Ou que le coordinateur est discipliné, communicatif et fiable, mais pas créatif. L'individualiste déborde d'idées, mais ne se distingue pas par un travail orienté vers un objectif. Celui avec l’esprit d’équipe est adaptable et sait bien transmettre, mais ne souhaite pas forcément prendre lui-même les décisions importantes.

Reconnaissez-vous vos collègues dans cette systématique ? Sandra est certainement une personne orientée vers les objectifs et aussi une meneuse, Benjamin un analyste, Valérie une individualiste et Otto a l’esprit d’équipe. Et vous, vous seriez bien en tant que coordinateur / coordinatrice dans ce projet.

Des modèles plus complexes englobent les personnes dans leur ensemble

Lorsqu'il s'agit de pourvoir des fonctions importantes dans une entreprise, des modèles encore plus sophistiqués et des tests de personnalité correspondants sont utilisés. Souvent, des évaluations de plusieurs jours sont même réalisées.

Softfactors est une solution cloud de recrutement qui ne se contente pas d'enregistrer les curriculums vitae et les compétences professionnelles (c'est-à-dire les hard factors), mais qui met l'accent sur les aptitudes personnelles. Autrefois utilisé aux États-Unis, le modèle Humm-Wadsworth est aujourd'hui encore répandu en Australie. Il ne catégorise pas l'être humain en une seule personnalité, mais lui attribue de manière modulaire sept types de personnalité différents, avec des degrés d'intensité variables. La typologie Myers-Briggs, basée sur celle du psychiatre C.G. Jung, est encore partiellement utilisée. Elle est toutefois vivement critiquée pour son manque de fiabilité.

Une typologie fréquemment utilisée sous nos latitudes lors de la sélection du personnel est le modèle DISC. Les lettres signifient Dominance = comportement extraverti et orienté vers les tâches, Influence= comportement extraverti et orienté vers les personnes, Stabilité = comportement introverti et orienté vers les personnes et Conformité = comportement introverti et orienté vers les tâches.

Type rouge, jaune, vert et bleu

Des couleurs sont également attribués à chacun des quatre types de base : rouge pour les dominants, jaune pour les influents, vert pour les stables et bleu pour les consciencieux. De plus, les éléments qui leur sont attribués sont les mêmes que ceux du modèle grec des tempéraments : au rouge le feu, au jaune l'air, au vert l'eau et au bleu la terre.

Les caractéristiques de chaque type découlent de ces attributions :

  • Les personnes dominantes sont déterminées, volontaires, exigeantes, orientées vers les résultats, la compétition, la carrière, mais aussi agressives et ont la bougeotte.
  • Les personnes influentes sont orientées vers les relations, dynamiques, spontanées, sociables, ouvertes, optimistes, aimables et conquérantes. Elles savent enthousiasmer, inspirer et divertir. Mais elles ne sont pas très douées pour la discipline et les détails, et elles n'aiment pas le contrôle.
  • Les personnes stables se distinguent par leur fidélité, leur loyauté, leur serviabilité et leur capacité à travailler en équipe. Elles sont modestes, patientes, pragmatiques, fiables, prévenantes, compatissantes et engagées. Elles craignent les grands changements et n'aiment pas se vendre.
  • Les personnes consciencieuses accordent de l'importance à la logique, à la systématique, à la précision, à l'ordre et aux détails. Elles respectent des normes élevées et sont très analytiques, minutieuses, prévoyantes, soigneuses et objectives. Elles peuvent être critiques envers elles-mêmes et envers les autres.

Selon le modèle DISC, comme selon celui de Humm-Wadsworth, chaque style comportemental est présent dans chaque personnalité - mais avec une intensité ou un degré d'expression différents. On peut normalement partir du principe que l'un des comportements est prédominant, qu'un autre est fortement développé, qu'un troisième est moyennement développé et que le quatrième est faible. Les combinaisons dominant et stables ainsi qu'influent et consciencieux sont exclues.

De ces modalités individuelles résultent une image différenciée d'un type de personne.

Un effort qui en vaut la peine

Pour parvenir à des résultats différenciés qui tiennent compte des caractères personnels, il faut des typologies complexes comme le modèle DISC. Répondre à quelques questions sur Internet ne donne pas de résultats utilisables. Il est également important de ne pas recourir aux clichés et de ne pas porter de jugement. En effet, chaque caractéristique d'une personne peut s'exprimer de manière positive ou négative.

Revenons à votre équipe. Selon le modèle DISC, il est facile de reconnaître Sandra, responsable du département, comme une personne rouge dominante - ce n'est pas pour rien qu'elle est responsable. Benjamin est le bleu consciencieux - en tant que programmeur, il doit l'être. Valérie est une personne créative et pleine d'initiative, ce qui en fait une bonne graphiste. Enfin, Otto est un vert stable, qui livrera, c’est certain, la documentation avec la meilleure qualité possible.

Dans cette typologie sommaire, nous n'avons pris en compte que la principale caractéristique de vos collègues. Il va de soi qu'ils ont une deuxième, une troisième et une quatrième caractéristique. Sandra a peut-être aussi un esprit d'analyse et Otto un esprit d'initiative si on le fait sortir de sa réserve.

Après avoir lu cet article, savez-vous exactement quel type vous êtes ? Si vous voulez en être sûr, vous pouvez faire un test DISC en ligne. Ou mieux encore : faites un assessment professionnel – vous trouverez des prestataires sur Internet. L'effort en vaut la peine !

Hansjörg Schmid

Jeudi, 28. Avr. 2022

retour à la vue d'ensemble

Partager: