JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Le magazine en ligne d’Employés Suisse

L’intelligence collective : la voie vers la réussite

Pour les entreprises, des employé-e-s performants et motivé-e-s est l’une des clés vers la réussite. En tant qu’équipe, l’entreprise réunit différents profils et personnalités. Comment faire pour que toute cette équipe contribue à la réussite ? Grâce à l’intelligence collective : découvrez concrètement comment ci-dessous.

Type rouge, jaune, vert ou bleu : chacun a sa personnalité et sa manière de travailler. Dans notre article « Quel type d’employé-e êtes-vous ? », nous vous donnions quelques astuces pour mieux mettre en valeur vos points forts et mieux collaborer avec vos collègues de travail. Du côté des employeurs, connaître les forces et faiblesses de chacun-e de ses employé-e-s est essentiel, mais il l’est encore plus de réussir à mettre en commun le potentiel de chacun et chacune et d’ainsi développer une intelligence collective.

Création d’un « Nous »

Comme l’explique Yvan Constantin, formateur et coach, dans une interview sur le portail PME, l’intelligence collective « c’est la capacité à faire émerger le meilleur de chaque collaborateur en stimulant le partage des connaissances, des compétences et des expériences autour d’une problématique commune ou au service de l’efficacité de l’organisation ». Il rajoute que « c’est un processus de connexion et de mise en mouvement de toutes les énergies qui permet de passer de la juxtaposition de personnes à la création d’un « Nous » collectif mobilisé vers un objectif commun ». Ce n’est pas la connaissance ou la capacité de chaque employé-e qui est importante, mais la mise en réseau de celles de tous les membres de l’équipe.

La communication et le transfert d’information au sein de l’équipe sont des aspects clés pour mettre en œuvre l’intelligence collective. L’employeur y contribue en favorisant la transparence dans son entreprise et parfois même en dehors de l’entreprise, car l’intelligence collective peut aussi impliquer la mise en connexion de compétences externes avec celles internes. Pour y arriver, des plates-formes collaboratives sont utiles ou, lors de projets, la mise à disposition des documents utiles à l’ensemble de l’équipe est un prérequis.

Faire confiance

En outre, le rôle des managers n’est plus de donner des ordres, mais de fixer un objectif et de faire confiance à l’équipe pour l’atteindre. « Accorder le droit à l’erreur afin de ne pas brimer la créativité, être à l’écoute des avis sans jugement et donner régulièrement des feedbacks » est aussi central, explique Yvan Constantin.

Favoriser l’intelligence collective implique toutefois plus que faire confiance, cela signifie aussi pour les managers de donner de l’autonomie et des responsabilités aux collaborateurs et collaboratrices. Concrètement lors d’un projet, le rôle du manager est de fixer l’objectif et de définir un certain cadre, des règles minimes, pour le reste, c’est à l’équipe et ses profils variés de faire avancer les choses vers la cible.

De la petite entreprise au groupe multinational

L’intelligence collective peut être mise en œuvre partout : la taille de l’entreprise ou son secteur d’activité n’ont pas d’importance. Et la numérisation du monde du travail n’en est pas non plus un obstacle, bien au contraire. Les outils technologiques peuvent même favoriser la mise en réseau des connaissances et compétences d’une équipe.

Le point de départ vers l’intelligence collective est un-e manager qui aime mélanger les couleurs et les types jaune, rouge, bleu et vert.

Virginie Jaquet

Mardi, 28. Juin 2022

retour à la vue d'ensemble

Partager: