JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Le magazine en ligne d’Employés Suisse

La Startup Academy Olten fait décoller les idées entrepreneuriales

La Startup Academy Olten est une association à but non lucratif qui met en contact des personnes ayant des idées entrepreneuriales et des personnes avec du savoir et de l’expérience avec un grand succès.

Heino Verhoek sait comment faire pour qu’une entreprise connaisse le succès. Le directeur de la Startup Academy Olten a été durant plusieurs années le directeur d’une grande entreprise active dans la finance. A bientôt soixante ans, il est en outre actif au sein d’une start-up dans le domaine du sponsoring sportif. Il a cœur de soutenir les start-up.

La Startup Academy a été fondée il y a plus de dix ans à Bâle. C’est une association à but non lucratif financée par des sponsors et ses membres. Le développement et l’extension de la Startup Academy dans d’autres villes a été une condition d’« Engagement Migros » qui soutient l’association depuis deux ans environ en tant que sponsor principal. La condition était une couverture nationale, incluant la Suisse romande et italienne. Olten et Liestal ont été les premiers nouveaux sites. Entre-temps, d’autres sites ont été fondés à Zurich, Coire, sur la Côte sur les bords du Lac Léman. La planification de sites au Tessin et dans la région de Saint-Gall est en outre bien avancée.

Soutenir les start-up

La Startup Academy accueille les start-up durant une année et demi à deux ans dans un programme d’accompagnement, ceci pour la modique somme de 80 francs par mois. Les prestations englobent l’encadrement, la mise en réseau et l’échange lors d’évènements, le soutien dans la communication ainsi que des formations sur des thèmes comme le pitching, l’expérience client et les modèles de gestion.

« Le facteur le plus important est de mon point de vue le mentor », déclare Heino Verhoek. Les mentors sont des entrepreneurs ou d’autres personnes issues de l’économie. « Les mentors posent aussi les questions désagréables aux jeunes entrepreneurs », souligne Heino Verhoek.

En plus du mentoring, les start-up reçoivent en cas de questions spécifiques des heures de conseils dispensées par des experts tels que des juristes, des fiduciaires, des spécialistes en finance, en assurance ou en marketing. Ces conseils font également partie du programme d’accompagnement. Si, grâce aux conseils gratuits reçus, des relations commerciales résultent par la suite, cela peut être intéressant pour les deux parties.

Olten, un terrain propice

La scène des start-up en Suisse, Heino Verhoek la considère comme très importante, vivante et innovante. Il estime que la politique et les hautes-écoles font beaucoup pour les start-up. A Zurich ou à Bâle, des espaces leur sont par exemple mis à disposition et il existe à plusieurs endroits des incubateurs d’entreprises. Notre système de formation offrant la chance de pouvoir étudier tout au long de sa vie y contribue aussi considérablement du point de vue du directeur de la Startup Academy Olten. Dans un espace anglophone très prisé, cela n’est pas possible.

Avec Olten, Heino Verhoek n’a pas choisi une région facile comme il a pu le constater. Certes, il existe de nombreuses PME. Les start-up, quant à elle, se tournent plutôt vers Bâle ou Zurich. « La situation centrale d’Olten est, pour une fois, un désavantage, on atteint en une demi-heure une ville universitaire », déclare Heino Verhoek avec le sourire. Le challenge le stimule encore plus.

De l’idée au succès

« Souvent, les jeunes entrepreneurs ne voient que leur produit », déclare Heino Verhoek. Le produit, aussi génial qu’il soit, n’est toutefois que le début. Il s’agit ensuite de créer auprès du client un besoin pour le produit, de développer des relations client, des canaux publicitaires et de distribution et de créer un modèle de gestion. Un travail ingrat où l’on est content de pouvoir recourir à l’expertise de la Startup Academy.

L’Academy forme selon le « Business Modell Canvas » (BMC), qui est très bien adapté aux start-up. Le BMC est un cadre pour visualiser et structurer des modèles commerciaux. Il compte neuf facteurs liés entre eux comme les activités principales, les clients, les relations client, les canaux, les coûts, les ressources, etc. C’est la base pour le succès.

La Startup Academy est elle-même une réussite. Elle a accompagné plus de 220 start-up, 180 d’entre elles sont toujours actives. « C’est un taux de réussite de plus de 80 %, ce qui est dans ce domaine très important. Ce qui est encore mieux est la création de plus de 500 nouvelles places de travail par ces start-up », constate Heino Verhoek tout sourire.

Hansjörg Schmid

Mercredi, 22. Janv. 2020

retour à la vue d'ensemble

Partager: